Fonds Leren en Ontwikkelen Wooncorporaties

Speech: Discours du Président Jean-Claude Juncker au sommet Nelson Mandela pour la paix - Flow Kenniscentrum

Flow Kenniscentrum
logo Flow Euro Portal
Met dank overgenomen van J.C. (Jean-Claude) Juncker, gepubliceerd op maandag 24 september 2018.

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Le grand Nelson Mandela a dit des choses de la vie qu'elles semblent toujours impossibles jusqu'à ce qu'on les fasse.

Je ne saurai mieux décrire la performance des pères fondateurs de l'Union européenne au nom de laquelle j'ai l'honneur de m'adresser à vous ce matin.

Notre Union, l'Union européenne, est née de la volonté de ceux qui, revenus des champs de bataille et des camps de concentration en 1945, ont su faire de cette éternelle prière d'après-guerre - plus jamais la guerre - une réalité en opposant à la force des armes la force du droit, et au rejet des autres la solidarité avec les autres.

La vocation première de notre Union européenne reste et restera d'être une œuvre pacificatrice dont l'action doit porter bien au-delà des frontières de l'Europe.

Parce que nous avons l'ardente obligation de prendre en charge les responsabilités qui sont les nôtres dans le monde, nous devons être présents dans le monde.

Et parce que la planète appartient à tous et non pas seulement à quelques-uns, et parce que chaque peuple a droit à la même dignité, le multilatéralisme est et restera la ligne directrice de notre action dans le monde.

Il n'y a pas d'unilatéralisme ni de protectionnisme heureux.

Le monde a besoin d'ouverture, de coopération, de règles et de principes pour résoudre les conflits. Pour éradiquer la pauvreté. Pour réduire les inégalités. Pour développer un commerce libre et équitable créateur d'emploi et de nouvelles opportunités pour tous. Pour préserver notre planète qui est la patrie indivisible de l'humanité toute entière.

Les règles communes, consenties librement par chacun d'entre nous, ne nous entravent pas. Au contraire : elles nous libèrent de la loi du plus fort et rendent chacun d'entre nous plus fort.

Et nous devrions mieux respecter nos institutions multilatérales qui, il est vrai, ne sont pas parfaites. Mais ce n'est pas une raison pour les remettre en cause ou pour s'en désengager. Au contraire : c'est un appel à la mobilisation de toutes les énergies pour les réformer, les moderniser, leur donner un nouveau souffle.

Comme nous devons le faire pour les Nations unies, pièce maîtresse de ce multilatéralisme, garantes de la paix et de l'ordre mondial.

Et mon ami António Guterres sait qu'il peut compter sur le total soutien de l'Union européenne pour mener à bien la réforme qu'il porte pour une Organisation dont le fonctionnement et les ambitions seront adaptés à notre monde du 21ème siècle.

Et demain, comme aujourd'hui, l'Union européenne continuera à prendre sa part de responsabilité dans la réalisation des grands objectifs de cette Organisation qui nous est plus que jamais indispensable.

Je pense notamment à la mise en œuvre du programme des Nations unies pour le développement durable à l'horizon 2030, à l'élaboration duquel nous avons largement contribué, et qui exige une mobilisation de toutes nos politiques et de tous nos moyens financiers.

Chers amis,

C'est pour moi un privilège unique et une inspiration durable que d'avoir rencontré Madiba. Ses mots continuent de résonner en moi encore aujourd'hui.

Il venait d'un continent cousin, un continent jeune, noble et prometteur d'avenir.

Cette Afrique avec laquelle l'Europe est liée par une communauté de destin. Ce continent voisin avec lequel nous voulons tisser des liens toujours plus étroits. Parce qu'une alliance entre nos deux continents, une alliance entre égaux, est la seule voie possible. Parce que de nos efforts conjoints dépend le sort de millions d'hommes, de femmes et d'enfants.

Je crois, monsieur le Président, qu'aujourd'hui le plus grand hommage que nous puissions rendre à Madiba c'est de suivre sa voie d'avenir et d'espérance. Une avenue vers le dialogue permanent des continents et des civilisations, vers l'inséparable liberté d'une famille humaine mondialisée, vers l'amour de l'autre.

Je vous remercie de votre attention.

SPEECH/18/5884


 
  • Home
Geachte bezoeker,
De Stichting Fonds Leren en Ontwikkelen Wooncorporaties (FLOW) waardeert het dat u mee wilt doen aan onze enquête. De uitkomst van deze enquête wordt gebruikt om de website beter op uw wensen af te stemmen.
Het invullen van de vragenlijst duurt slechts enkele minuten.
Klik op Doorgaan voor het invullen van de enquête. Klik op Stoppen voor het verlaten van dit scherm.